Le Bout du Tunnel…

En ce jour particulier de fête des mamans, Dame CAROLINE est vraiment aux anges. 
Le Conseil National de Sécurité lui a offert le plus précieux des cadeaux à savoir, la permission ce lundi 11 mai, de revoir ses enfants, petits- enfants et… arrières-petits-enfants ??

Entrée en confinement en date du jeudi 19 mars, on peut vous assurer que CAROLINE a eu le temps de se faire belle pour le jour des fameuses retrouvailles.
53 jours exactement qui rappelleront aux plus anciens d’entre vous, l”hibernation commerciale” endurée fin 2012 lors de son déménagement.
Comparaison malléable tant et bien qu’il faut quand même reconnaître que ce que nous venons de vivre, on n’est pas près de l’oublier, hein ?
Donc, point de “drink de réouverture” et “petits zakouskis” de bienvenue à l’horizon de demain, vous l’aurez compris !
Nous parlons de dé-confinement et CAROLINE se veut assurément responsable.

Pour votre confort, n’hésitez d’ailleurs pas à nous envoyer vos questions et/ou demandes à info@carolinemusic-bxl en précisant toujours le format (Vinyle, CD, K7?) recherché.
Nous sommes et restons à votre disposition, jour et nuit.

Mais avant de vous revoir, on voudrait distribuer quelques MERCIS :

– pour votre patience et votre haine communicative envers monsieur Bezos
– pour vos encouragements nombreux et sincères, c’est fou comme cela réchauffe… (on a gardé les larmes dans un bocal !)
– de ne pas vous être “désinscrit” en masse suite à l’envahissement de votre boîte mail au cours de ces 53 jours et par la même occasion merci à Massimo d’avoir assuré la permanence “culturelle”

et bien sûr MERCI à toutes celles et ceux qui ne liront pas ceci mais qui ont été/restent/resteront “sur le front” quoi qu’il arrive…

Prenez toujours et plus que jamais soin de vous et de vos proches,

CAROLINE

 

CAROLINE MUSIC
“2020, 19 mars -10 mai”



Albums of the week

 The COOL GREENHOUSE
s/t

(DD, Jack)

Onze titres qui vont à l’essentiel pour le premier album de ces Londoniens. Une solide structure qui nous renvoie aux MODERN LOVERS
ou à The FALL.
—–

MUZZ
s/t
(Yves)

MUZZ , c’est Paul “INTERPOL” BANKS, Josh “BONNY LIGHT HORSEMEN” KAUFMAN et Matt “WALKMEN” BARRITT. Super-groupe donc, mais sans
les fanfaronnades, l’égo et l’auto-complaisance qui accompagnent souvent
le territoire. 1 + 1 + 1 = 4.

—–

Caleb Landry JONES
The Mother Stone

(Jack, Yves)

Avis aux amateurs de pop psyché quelque peu baroque et un tantinet clownesque… L’acteur et musicien multi-instrumentiste nous a séduit
par sa richesse musicale et ses références. Entre LENNON et ZAPPA,
son cœur balance. Et le notre par la même occasion.”
—–

UNDER THE REEFS ORCHESTRA
s/t
(Massimo)

Hypnotiques et épurées, les mélopées d’UNDER THE REEFS ORCHESTRA défient la gravité. Une singulière et lumineuse notion
du vague à l’âme.

 

 



ALL TOGETHER …

SUPPORT YOUR LOCAL SCENE !

La JUNGLE
Coucou Beuh, Live

—–

ROMANO NERVOSO
The Return Of The Rocking Dead
—–

The K.
Amputate Corporate Art
—–

UM!
s/t
—–

Les HOMMES-BOÎTES
La copie d’un autre

—–

AKSAK MABOUL
Figures

Les mercredis de rattrapage

 The STROKES
The New Abnormal
(Yves)

Exit le “This Is It”, album culte de toute une génération.
Le STROKES 2020 ne cherche plus à réitérer le “casse du millénaire”
et à vrai dire, c’est bien mieux comme cela. N’en déplaise à certains,
plus pop/électro que rock, la bande à Casablanca assure et nous rassure que l’excitation peut à tout moment ressurgir sous d’autres formes.”
—–

PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS PIGS
Viscerals
(Massimo)

Lourde, incisive, répétitive et donc cathartique, la nouvelle décharge
des anglais devrait achever de convaincre. Ou vous achever tout court. Si même les cochons se mettent à fournir la confiture…
—–

LOVELY EGGS
I Am Moron
(Jack)

Le duo engagé de Lancaster pratique un punk rock psyché et catchy
qui n’est pas sans rappeler les élucubrations des FLAMING LIPS.
Pas d’omelettes sans casser d’œufs. Bon appétit…
—–

Hamilton LEITHAUSER
The Loves Of Your Life
(Yves)

“Avec “The Loves Of Your Life”, Hamilton LEITHAUSER continue
à mêler son passé musical au sein des WALKMEN avec son présent.
L’écriture s’en ressent plus intime et immédiate sans rien perdre
de sa poésie. Une ambiance littéraire confortable et jamais complaisante. Et puis cette voix… mais quelle voix”



Albums of the week

 BC CAMPLIGHT
Shortly After Takeoff

(Yves)

“”Back to Work, Back to Work…” nous lance l’américain en guise de retour
au combat. Originaire de Philadelphie, Brian C., ancien boxeur exilé
à Manchester, est un maître artisan en terme de structure de chanson,
créant tension et inconfort à chaque coup porté. Avec un sens de la pop
nous rappelant la sophistication d’un Brian Wilson ou d’un Todd Rundgren.
De loin, son meilleur uppercut à ce jour.”

—–

M. WARD
Migration Stories
(Yves)

“Tête pensante de Monsters of Folk et moitié de She & Him,
le prolifique Matthew Stephen Ward pose ses valises au sein
du studio montréalais d’Arcade Fire pour son dixième album solo.
Il en ressort un disque voyageur et enivrant explorant
les recoins de l’Americana..

—–

HORSE LORDS
Milkteeth

(Massimo)

“Au confin des étiquettes, HORSE LORDS impose un tempo répétitif,
exigeant et racé. Un groupe qui ne se laissera pas docilement dompter mais dont la compagnie n’en sera que plus indispensable.”
—–

GIRLS IN SYNTHESIS
Pre/Post : A collection 2016 – 2018
(Massimo)

“Troisième édition de la compile des désormais très rares singles
du groupe anglais. Enfin l’occasion d’en toucher un mot.
Du punk do-it-yourself au noise rock décapant, tout ici suinte l’urgence
et l’intensité de ceux qui n’ont rien à gagner… Le premier album est
annoncé pour fin août et promis, on attendra plus 2 ans pour en parler.”