Albums of the week

 TAME IMPALA
The Slow Rush

(DD, Jack)

“Kevin PARKER rallume la machine synthétique. Belle démonstration
d’un son à la fois pop et alternatif. Ce morceau d’ouverture
est une tuerie addictive.”

—–

HELIOCENTRICS
Infinity Of Now

(Massimo)

“Les Anglais font à nouveau résonner leur conception mystique
et intrépide de la musique. Une abondance d’influences qui ne nuit pas
à la légèreté d’un disque aussi introspectif que bourlingueur.

—–

Nathaniel RATELIFF
And It’s Still Allright

(Yves)

“Dès l’entame, on a compris que l’homme de Denver optait pour
la formule solo. En ressort une voix magnifique au service d’un album
digne des grandes heures de la Stax.”

—–

 Andy SHAUF
Neon Skyline
(Yves)

“Raconter des histoires sentimentales n’est pas à la portée
du premier singer-songwriter canadien venu. Les livrer à la manière
d’un album concept où le récit se déroule l’espace d’une nuit non plus.
Bienvenue au Neon Skyline.

 



Albums of the week

 KHRUANGBIN & Leon BRIDGES
Texas Sun

(DD, Yves)

“Le temps d’un ep, le trio de Houston et le Texan Leon BRIDGES
associent psyché et groove pour un résultat franchement étincelant.”

—–

Makaya McCRAVEN
We’re New Again
(Massimo)

“McCRAVEN évite le plan de la réinterprétation stérile
et rend hommage au chant du cygne de l’immense Gil SCOTT-HERON
avec tact, justesse et talent.

—–

SUNDA ARC
Tides

(Jack)

“Ce side project des membres de MAMMAL HANDS aura de quoi ravir
les fans d’électro. Plongée en apnée dans l’univers des Jon HOPKINS,
RIVAL CONSOLES ou encore les vétérans d’ORBITAL. Excellente surprise.
—-

HMLTD
West Of Eden
(Yves)

“Voilà l’heureux menu : du rock, du glam, une énergie punk
et un chouia d’électro. Passez au shaker et faites couler
une sauce britonne survitaminée par-dessus.
Tous à la rotonde!”
—–

Isobel CAMPBELL
There Is No Other
(Jack)

“L’ex chanteuse de BELLE & SEBASTIAN nous sert
un ravissant album de folk, chaleureux et envoûtant,
assorti d’un hommage réussi à Tom PETTY.
Parfait sous la couette ou à l’aube d’un matin ensoleillé.”

 

 



Les mercredis de rattrapage

 EDDY CURRENT SUPPRESSION RING
All In Good Time
(Jack, Massimo)


“Tout était dans le titre ! Il fallait bien un jour célébrer
le post-punk garage des Australiens et leur diable d’album
sorti juste entre les achats du sapin et de la dinde. Irrésistible.”

—–

DJ SHADOW
Our Pathetic Age
(DD)

“Le dj californien revient en puissance, alternant
modernité et sonorités old school dans un pot-pourri
où chacun trouvera son compte.

—–

Elton JOHN with Ray COOPER
Live From Moscow
(Yves)

“Moscou, 28 mai 1979, Reginald KENNETH DWIGHT s’avance
vers un parterre d’officiels triés sur le volet et des fans soviétiques
bien conscients de leur chance. Le reste appartient à la légende.
Cela valait bien un mercredi de rattrapage, non?”

 

 



Albums of the week

 DESTROYER
Have We Met

(Yves)

“Groupe indie canadien, DESTROYER élargit sa palette
à chaque nouvel album. Plus harmonique et récitatif, celui-ci nous invite
au fil des écoutes à un confort mental apaisant.”

—–

Dan DEACON
Mystic Familiar

(Jack)

“Dan DEACON, plus mystique que jamais, tisse des symphonies
électroniques miniatures dignes des grandes heures
d’ANIMAL COLLECTIVE ou des FLAMING LIPS.

—–

CALIBRO 35
Momentum

(Massimo)

“Les Italiens font à nouveau preuve d’une maîtrise sans égal. Il manient le funk, le jazz et l’art de remodeler la musique orchestrale cinématographique à la perfection. Un zeste de hip-hop relève aujourd’hui la sauce. Imparable.”

—–

 Ben WATT
Storm Damage
(Yves)

“Moitié d’E.B.T.G, Ben WATT explore un univers plus intime lié,
selon lui, à un ressentiment tenace envers le monde politique.
Un des rares avantages du Brexit?