Albums of the week

DARKSIDE
Spiral
(Axel, Jack, Yves)

Le duo américano-chilien nous avait déjà laissé bouche bée
à l’écoute de “Psychic”, premier album sorti il y a déjà 8 ans.  
Chaque morceau de “SPIRAL” surprend et est conçu avec
un sound design croustillant : l’attention au détail fournie 
par JAAR & HARRINGTON tant au niveau des mélodies
que des textures et des performances vocales créent un rendu
à la fois psychédélique et mystique.  Une impressionante investigation sonore, riche en émotions pour un voyage de longue durée.”
—-

ANIKA
Change
(Dd, Jack)


“S’éloignant de ses collaborations avec BEAK,
ANIKA explore une electro expérimentale, rêveuse et aventureuse,
déballant lignes de basses entêtantes et claviers possédés”

—–

Paul MCCARTNEY
Imagined
(Yves)


Imaginez qu’un beau jour “Sir PAUL” vous appelle en
vous proposant de revisiter un morceau de son dernier album ?
Que vous soyez ami, fan, collaborateur ou jeune artiste fraîchement issu
de la scène indie, difficile de refuser et de ne pas y appliquer tout son talent.
Damon ALBARN, BECK, Josh HOMME, EOB (RADIOHEAD), St. VINCENT,
Phoebe BRIDGERS, Dominic FIKE, Idris ELBA, 3D RDN, BLOOD ORANGE,
KHRUANGBIN et Anderson PAAK l’ont bien compris.

 

 

Albums of the week

Matt SWEENEY &
Bonnie ‘PRINCE’ BILLY
Superwolves
(DD)
 
“Nouvel album collaboratif, seize ans après leur premier essai.
Infinie délicatesse, voix au bord de la rupture font
de cet exercice de folk électrisé une impeccable réussite.
La complicité est intacte. “
—-

Nathaniel RATELIFF
Red Rocks 2020
(Yves)

“Au coeur de l’amphithéâtre Red Rocks de son Colorado natal, l’homme de Denver enjolive, à travers ces relectures délicates,
le quotidien de 125 fans comblés d’être présents dans ce lieu
qui pourrait, pandémie oblige, en contenir plus de 9000. 
Un contexte unique pour une prestation généreuse
qui ne l’est pas moins.”
—–

 

Albums of the week

DAMON LOCKS
BLACK MONUMENT ENSEMBLE
Now
(Massimo)

 
“Collectif à géométrie variable (on y croise fidèlement Angel Bat DAWID 
ou Ben LAMAR GAY), le BLACK MONUMENT ENSEMBLE tisse,
autour de sa figure tutélaire Damon LOCKS, une expérience totale
et militante, constellée de poésie, de danse et d’une furieuse nécessité
de réformer le présent.
 Si un jour, vous avez été bouleversés par
le “We Insist” de Max ROACH ou par les tribulations du grand
ART ENSEMBLE OF CHICAGO, ce disque n’attend que
votre oreille attentive et concernée.

—-

Matthew DEAR
Preacher’s Sigh & Potion : Lost Album
(Yves)


“Entamée une dizaine d’années avant son Black City de 2015,
le DJ et compositeur posait, avec “Preacher’s Sigh & Potion :
Lost Album”, 
les bases d’une plongée hybride, froide et sombre,
à la manière d’un BOWIEQuelques part sur les territoires
de “Lodger” et “Outside”, vous l’aurez deviné…”
—–

ROBBING MILLIONS
Holydays Inside
(Massimo)


“Il y a quelques jours, un camarade aux goûts certains se fend
d’un texto enthousiaste : “Put1, l’album de Robbing Millions est super en fait ! Perfect balance between Pop and experimentation comme disent les américains… HAUNTED GRAFFITI meets HONEYMOON KILLERS.
Je tombe des nues…
” Fin de citation… Si on ajoute à cela la palpable empreinte d’un DEERHUNTER, l’affaire est pliée, on tient là de quoi passer l’été en idéale compagnie.
Merci G. !'”
—–

 

Albums of the week

Bobby GILLESPIE &
Jehnny BETH
Utopian Ashes
(Yves, DD)


“Monsieur PRIMAL SCREAM et Madame SAVAGES
unissent voix et talent le temps d’une idylle musicale
qui les voit sonder les affres de l’amour déchu.
Résolument plus pop que rock, l’objet n’en reste pas moins
classieux et hautement respectable. Qui n’a jamais connu
le désamour leur jette la première pierre.

—–

Daniel AVERY
Together In Static

(Axel)

“Après avoir fait ses preuves du côté de l’acid house,
le producteur anglais explore dorénavant des sonorités
plus minimalistes. Rappelant tantôt un BOARDS OF CANADA
avec ses pads désaccordés, tantôt un SKEE MASK
avec ses breakbeats distordus, ou même un APHEX TWIN 
du temps de ses projets ambiants, l’album se révèle
un excellent compagnon pour les jours de grisaille.
Idéal pour recharger ses batteries.”
—–